Journée 4 : PAUL, ce héros...

19 juin 2015 - 18:33

L'attaquant envoie son équipe en finale... en jouant au poste de gardien

Ce jeudi, nous avons atteint les demi-finales de la BAIE-MAHAULT's CUP et le moins que l'on puisse dire, c'est que les sommets ne sont pas loin.

En effet, nous avons assisté à deux belles rencontres entre les 4 formations ayant réussi à sortir des poules.

Jugez plutôt des forces en présences :

  • BOCA JUNIOR, formation dirigée par "Bebert" et qui reste la seule équipe encore invaincue dans ce tournoi.
  • MOUDONG, équipe roublarde et habituée aux rendez-vous des demi-finales
  • BAFANA BAFANA, tenant du titre, qui semble monter en régime
  • et DOG SIDE, ambitieux et qui a mis en lambeaux les habituels "gros", lors de la phase de poule.

La soirée débutait avec une opposition entre les invincibles jeunes de BOCA JUNIOR et les expérimentés de MOUDONG.

Le choc avait l'allure d'un bon combat de boxe où on allait se rendre coup pour coup, chacun à sa manière.

En l’occurrence, le début de match et la première mi-temps même ressemblait à un round d'observation.

Les 2 équipes donnaient l'impression de rassembler des munitions pour mieux attaquer leur adversaire sous peu.

On ne s'ennuyait pas mais ce n'était pas encore ce qu'on attendait d'un avant-finale, surtout avec ces 2 protagonistes.

La fin de la 1ère période leur permit d'aller mettre le carburant nécessaire à la suite de ce combat, à prendre note des préconisations de leurs coaches et revenir blindés pour l'impact.

Et à ce jeu là, les jaunes de BOCA s'en sortait mieux par l'inévitable MIRVAL, déjà auteur de 6 buts dans le tournoi et en route pour le titre de meilleur buteur du tournoi.

A l'issue d'une action construite, il déborda, côté gauche, le latéral droit adverse et s'en alla battre le portier d'un plat du pied au premier poteau.

On ne jouait que depuis 1 minute 30, en 2ème mi-temps et les jeunes pousses de "Bebert" ouvraient le score.

Insuffisant à leurs yeux, ils ne laissèrent pas le temps de savourer ce but qu'ils obtenaient un penalty dans la foulée, consécutif à une faute ...sur MIRVAL, encore lui.

Le goléador exécuta froidement la sentence, trompant le gardien - pourtant parti du bon côté - sur sa droite, au ras du poteau.

Les joueurs de MOUDONG accusaient le coup et ne la relèveront plus, maintenue qu'elle était sous l'eau par la maîtrise collective générale de cette magnifique génération.

Avec eux, le football baie-mahaultien peut rêver à belles années à venir, pour peu qu'il y parviennent ensemble.

Les situations se succédèrent sans pour autant changer le cours des événements et, comme une suite logique de son parcours en poule, BOCA JUNIOR se qualifie tranquillement vers sa première finale de la BAIE-MAHAULT's CUP.

Les petits deviennent grands...

 

Juste après, l'autre match opposait le tenant du titre, BAFANA BAFANA à une autre des formations qui a marqué les esprits au premier tour, la DOG SIDE.

Ces deux formations rivales se retrouvent pour un choc électrique qui en laissera un sur le carreau.

Après son erreur initial de parcours contre BOCA en poule, les orange de BAFANA ont réalisé un tournoi solide sans excès, passant les obstacles sans particulièrement briller, ni sourciller. Comme s'ils savaient que rien ne pouvait les atteindre.

On se souvient d'ailleurs de l'assurance affichée, en début de semaine, par leurs coaches, "Bwazo" et "Al Quaïda", quant à l'issue finale du tournoi en leur faveur.

En face, l'ambitieuse DOG SIDE présentait un cheminement et une forme descendante puisqu'après leur 2 succès initiaux, ils avaient chuté devant les jeunes de GOSSAIN.

On mettra ce résultat sur une démobilisation consécutive à une qualification déjà acquise à ce moment là.

En tout cas, ils allaient devoir afficher un autre état d'esprit face à l'ogre orange que sont les BAFANA.

Ils n'auront pas tellement eu le temps d'y penser que la bande à "Bwazo" ouvrait déjà le score sur une réalisation de Samuel LANTIDOR, qui, après s'être débarrassé du portier de bleu et rouge, marqua dans le but vide.

Les débats étaient lancés et l'avantage pour les orange.

Les débats s'équilibrèrent et, peu à peu, on voyait poindre la menace canine de la DOG SIDE.

Et sur une attaque côté droit, Théo GELAS à la réception d'un ballon dans la surface était déséquilibré par son vis-à-vis.

La faute était indiscutable et les joueurs de BAFANA ne protestèrent même pas lorsque M.LAURENT désigna le point de penalty.

GELAS éprouva même quelques difficultés à ce relever, suite au coup reçu sur sa cheville, sur le tacle du défenseur.

Thomas PINEAU se chargea de venger son coéquipier en marquant à mi-hauteur sur la droite de SAINTINI, pris à contrepied.

Les compteurs étaient remis à zéro.

Les débats gagnèrent quelque peu en intensité et, dans les tribunes, il se disait que c'était la pression des réacteurs de l'avion du voyage, réservé au vainqueur, qui agissait sur les 22 acteurs mais rien de dramatique.

La mi-temps arriva si vite qu'on souhaita qu'elle s'achève pour connaître l'issue de ce combat.

On n'en sera pas déçu. Et pour cause...

Au début de la 2nde période, coup de théatre.

BAFANA BAFANA allait devoir évoluer à 10 contre 11, suite à une expulsion.

En effet, une action plus ou moins anodine, un ballon en cloche arrivait aux abords de la surface des orange.

Frantz SAINTINI, gardien des BAFANA, voulut le récupérer.

Cependant, dans sa course, il heurte l'attaquant de la DOG SIDE qui tentait, lui, de le jouer et le blesse, juste en dehors de la surface.

Après s'être renseigné sur la blessure de l'attaquant, M. LAURENT sort le carton rouge à l'encontre de l'emblématique portier orange.

Ce dernier a quelque peu de mal à réaliser et se résout à laisser sa place dans les buts à un de ces coéquipiers, en l'occurrence, Harold PAUL, habituellement attaquant.

Tout laisse, alors, à penser que la tâche allait être ardue pour le tenant de pas céder sous les assauts des bleu et rouge.

D'un courage et d'une solidarité exemplaires, les BAFANA résisteront jusqu'au coup de sifflet, marquant la fin du temps réglementaire sur le score de 1-1.

On allait avoir droit à une séance de tirs au but, avec un attaquant dans les buts d'une des deux formations.

Les BAFANA BAFANA avaient l'honneur ou la pression de débuter la séance de penalties

Lionel "Domota" ABSYRTH frappa sur la gauche du gardien, contrepied. (1-0).

Yannick BAPTISTE s'avancait pour la DOG SIDE.
Il tira sur la gauche du but de PAUL, au ras du poteau... mais du mauvais côté. Manqué... (1-0)

Un coéquipier vint à sa rencontre pour le consoler pendant que Samuel LANTIDOR se présentait pour les orange.

Il fit le break, d'une frappe en force, au milieu des cages, sous la barre transversale d'un Kevin ANSELME, impuissant. (2-0)

PAUL débutait son show, dans les buts de BAFANA BAFANA, et choisissait cet instant pour stopper le tir de Jean-luc CALLATIN, sur sa gauche. (2-0)

La foule en délire n'en revenait pas de ce que venait de réaliser l'improbable gardien orange.

Matthieu ABENNON avait l'occasion de d'offrir une avance confortable aux siens et prit ANSELME à contrepied, d'une frappe sèche à gauche du but. (3-0)

La pression était sur les épaules de Yann CLEREMBAULT qui pouvait offrir un sursis à son équipe dans cette série de tirs au but.

PAUL lui en rajoutait une couche en venant lui remettre le ballon.

Il ne tremblera pas au moment d'ouvrir son pied droit pour tirer côté droit du but et prendre PAUL à contrepied. (3-1)

L'espoir était encore permis, d'autant plus que Max CORNET va manquer son tir en l'expédiant au-dessus des buts la DOG SIDE, alors qu'il avait le penalty de la victoire pour les BAFANA au bout des crampons. (3-1)

Thomas PINEAU, déjà auteur d'un penalty au cours de la rencontre face à SAINTINI, s’avançait pour réduire encore l'écart et mettre une pression supplémentaire au prochain tireur de la bande à "Bwazo".

Il prit son élan et décocha un plat du pied gauche à gauche des buts mais ce diable de PAUL était parti du bon côté et repoussa le ballon de ses jambes. Il envoyait les siens en finale.

Il pouvait laisser exploser sa joie communicative avec ses coéquipiers, venus à sa rencontre le féliciter mais surtout le remercier d'avoir tenu la baraque, en l'absence du titulaire.

L'incrédulité et la déception pouvait se lire dans les yeux des vaincus conscients d'avoir manqué le coche alors que la situation leur était favorable.

Ils pourront se consoler lors de la petite finale de 18h30, face à MOUDONG, ce vendredi..

Les BAFANA BAFANA, eux, ont rendez-vous, ce même vendredi 19 Juin 2015, à 20H00 avec BOCA JUNIOR, au stade Fiesque DUCHESNE de Baie-Mahault. 

En attendant, ils peuvent être fiers et savourer ce qu'ils ont déjà fait...

Rendez-vous dès 18H30, pour l'apothéose de la BAIE-MAHAULT's CUP 2015.

VINI BAY LA VWA, NOU KA ATANN ZOT !!!

 

Les résultats des demi-finales :
BOCA JUNIOR 2-0 MOUDONG
BAFANA BAFANA 1-1 DOG SIDE (3-1 t.a.b.)

 

Programme du Vendredi 19 Juin 2015

3ème place :
MOUDONG - DOG SIDE (18H30)

Finale :
BOCA JUNIOR - BAFANA BAFANA (20H00)

Commentaires

édition 2017 jours 2 12 mois
Kous a boukèt' 2015 : nouvelles photos plus de 2 ans
Kous a boukèt' 2015 plus de 2 ans
"Daddy", roi des boukèts... plus de 2 ans
"Daddy", roi des boukèts... et KOUS A BOUKET' plus de 2 ans
J4 _ Demi-finales : Sous pression plus de 2 ans
2015 : Journée 5 - La Finale : nouvelles photos plus de 2 ans
2015 : Journée 5 - La Finale et 4 autres plus de 2 ans
2015 : Journée 5 - Match pour la 3ème place : nouvelles photos plus de 2 ans
Journée 5 : La DOG SIDE avait plus de mordant et 2 autres plus de 2 ans
Les 10 Kms de Baie-Mahault plus de 2 ans
2015 : 2ème demi-finale BAFANA BAFANA - DOG SIDE et 7 autres : nouvelles photos plus de 2 ans
2015 : 1ère demi-finale BOCA JUNIOR - MOUDONG : nouvelles photos plus de 2 ans
2015 : Journée 3 : nouvelles photos plus de 2 ans
Phase de poule plus de 3 ans

Aucun tournoi